Angioplastie transluminale percutanée

La maladie artérielle périphérique (MAP), parfois appelée maladie vasculaire périphérique (MVP), est une obstruction des artères d’un membre, généralement la jambe. L’obstruction est le plus souvent le résultat d’une accumulation chronique de matériaux durs et gras (athérosclérose) à l’intérieur des parois de l’artère. Cela rétrécit l’artère et empêche l’oxygène et les nutriments de parvenir au membre.

Qu’est-ce que l’angioplastie transluminale percutanée ?

L’angioplastie transluminale percutanée est une procédure peu invasive utilisée pour ouvrir une artère bloquée. Votre médecin suivra cette procédure :

  1. Une petite incision (coupe) est pratiquée dans la cuisse, permettant d’accéder à l’artère fémorale.

  2. Un fil guide est inséré dans l’artère.

  3. Sous le guidage d’une vidéo à rayons X (fluoroscopie), le fil est enfilé jusqu’au site de l’obstruction.

  4. Un tube fin appelé cathéter gaine le fil et est poussé jusqu’à l’obstruction. Le cathéter est muni d’un petit ballonnet écrasé à son extrémité.

  5. Le cathéter pénètre dans l’obstruction et le ballonnet est gonflé, aplatissant la plaque contre les parois de l’artère.
  6. Le ballonnet peut être recouvert d’un médicament qui aide l’artère à guérir de ce processus avec moins de cicatrices. C’est ce que l’on appelle un ballon à élution médicamenteuse.
  7. Votre médecin replie ensuite le ballon et retire le cathéter.
  8. Votre médecin peut alors réaliser une endoprothèse et/ou une athérectomie.

Intervention d’angioplastie transluminale percutanée et récupération

  • L’intervention se déroulera sous anesthésie locale (engourdissement du site d’incision).

  • La décision de rester à l’hôpital dépendra de plusieurs facteurs, notamment de votre état de santé et des autres tests et interventions pratiqués.

  • Votre médecin aura des ordres spécifiques concernant l’activité physique après votre retour à la maison.
  • Il est très important de prendre les médicaments prescrits par votre médecin pour éviter d’autres blocages.
  • Vous devrez revenir pour un suivi afin de confirmer qu’aucun nouveau blocage ne s’est formé.
  • À un moment donné dans le futur, la chirurgie devra peut-être être ajustée ou répétée.

Qu’est-ce qu’un stent ?

Un stent est un tube en maille placé à l’intérieur d’une artère pour la maintenir ouverte. Si elle est pratiquée, la pose d’une endoprothèse a lieu juste après l’utilisation du ballon d’angioplastie.

  • Le cathéter est retiré de l’artère et son embout de ballon est chargé de l’endoprothèse effondrée.

  • Le cathéter délivre l’endoprothèse dans la zone de l’ancien blocage.

  • Votre médecin gonfle le ballonnet, ce qui provoque l’expansion du stent.
  • Lorsque le ballonnet est replié, le stent reste en place.
  • Le cathéter et le fil guide sont retirés.

La maille du stent peut être recouverte d’un tissu synthétique. Elle peut également être recouverte d’un médicament qui aide l’artère à guérir avec moins de cicatrices. C’est ce qu’on appelle un stent à élution médicamenteuse.

Qu’est-ce que l’athérectomie ?

L’athérectomie est le processus de désobstruction, c’est-à-dire l’élimination d’une partie de la plaque d’un blocage. Si elle est réalisée, elle a lieu juste avant l’utilisation du ballon d’angioplastie.
Il existe plusieurs types de procédures d’athérectomie.

  • Athérectomie rotationnelle

    • Une bille en forme de ballon de football (fraise) recouverte de minuscules copeaux de diamant est placée sur le cathéter.

    • Au niveau du blocage, la fraise tourne, broyant la plaque en particules microscopiques.

    • Les particules sont éliminées par l’organisme.
  • Athérectomie directionnelle
    • Une bille creuse avec une petite ouverture est placée sur un ballonnet de cathéter.

    • Au niveau du site de blocage, le ballon du cathéter se gonfle, poussant l’ouverture du dispositif vers la plaque.
    • La plaque est pressée dans l’ouverture
    • L’ouverture est dotée d’une porte coulissante. Lorsque la porte se ferme, la plaque est coupée et stockée en toute sécurité à l’intérieur de la chambre.
  • Athérectomie au laser
    • Un petit laser est placé sur le cathéter.

    • Le laser creuse un tunnel à travers l’obstruction, vaporisant la plaque sur son passage.

Quels sont les autres traitements de la MAP (PVD) ?

Les autres traitements de la maladie artérielle périphérique comprennent le régime alimentaire, l’exercice physique et les médicaments pour lutter contre l’athérosclérose, ainsi que le pontage ouvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *