Bataillon

Bataillon, organisation militaire tactique composée essentiellement d’un quartier général et de deux ou plusieurs compagnies, batteries, ou organisations similaires et généralement commandée par un officier de terrain. Le terme a été utilisé dans presque toutes les armées occidentales depuis des siècles et a eu des significations diverses. Aux XVIe et XVIIe siècles, il désignait une unité d’infanterie faisant partie d’une ligne de bataille et s’appliquait de manière générale à tout grand groupe d’hommes. Pendant les guerres napoléoniennes, les Français ont développé une organisation de l’armée dans laquelle le régiment était une unité d’administration pour ses bataillons servant d’unités de combat sur le terrain. À cet égard, les termes régiment et bataillon étaient souvent utilisés de manière interchangeable, mais dans la plupart des armées modernes, le régiment est une unité supérieure au bataillon.

unité militaire
unité militaire

Charte représentant la taille moyenne des unités opérationnelles de l’armée et les grades des commandants correspondants.

Encyclopædia Britannica, Inc.

Dans les armées des nations du Commonwealth, les bataillons d’infanterie, généralement commandés par des lieutenants-colonels, sont des unités tactiques formées au sein des régiments, ces derniers n’étant pas des organisations mères tactiques mais administratives. Les unités tactiques équivalentes d’artillerie et de blindés, en revanche, sont appelées régiments. Dans la plupart des forces militaires, l’équivalent du bataillon pour la cavalerie et l’aviation est l’escadron.

Dans l’armée américaine des premières années du XXe siècle, un bataillon comptait généralement de 500 à 1 000 hommes et était normalement commandé par un lieutenant-colonel. Après la Première Guerre mondiale, le bataillon d’infanterie « carré » de quatre compagnies a été remplacé par le bataillon « triangulaire » de la Deuxième Guerre mondiale et de la guerre de Corée, généralement composé de trois compagnies de fusiliers, d’une compagnie d’armes lourdes et d’une compagnie de quartier général. Au début du XXIe siècle, le bataillon type de l’armée américaine était une unité comptant entre 500 et 600 officiers et soldats, divisée en une compagnie de quartier général et trois compagnies de fusiliers. Les bataillons blindés étaient organisés selon des principes similaires. De deux à cinq bataillons formaient les éléments de combat d’une brigade tactique, et environ 10 bataillons formaient une division.

Dans l’armée soviétique, le bataillon était plus petit que son homologue américain. Un bataillon de fusiliers typique d’une division de fusiliers était composé de 370 officiers et hommes organisés en trois compagnies de fusiliers de 78 hommes et en unités de mitrailleuses, d’artillerie, de mortiers et de services. Cette situation a perduré jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique et une série de plans de restructuration organisationnelle mis en œuvre au début du 21e siècle. La hiérarchie de commandement soviétique, qui se concentrait sur les opérations au niveau de la division, a été remplacée par une structure basée sur la brigade qui mettait l’accent sur la flexibilité et la réaction rapide. Les bataillons qui composaient ces brigades sont restés plus petits que leurs homologues de l’OTAN.

Obtenez un abonnement Britannica Premium et accédez à du contenu exclusif. S’abonner maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *