CC Sabathia

La draft et les mineursEdit

Les Indians de Cleveland ont sélectionné Sabathia au premier tour, avec la 20e sélection globale, de la draft MLB de 1998. Il a signé pour un bonus de signature de 1,3 million de dollars et a lancé dans le système de ligue mineure des Indians pendant trois saisons.

En 2000, Sabathia a été sélectionné pour la liste des 28 joueurs de l’équipe olympique des États-Unis. Il est apparu dans un match du tournoi préolympique à Sydney, en Australie, mais n’était pas sur la liste officielle de 24 joueurs, qui a remporté la médaille d’or, car il a été appelé par les Indians de Cleveland. Il a été nommé joueur de ligue mineure de l’année 2000 des Indians (recevant le « Lou Boudreau Award »).

Les Indians de Cleveland (2001-2008)Edit

En 2001, à l’âge de 20 ans, Sabathia a commencé sa saison de recrue comme le plus jeune joueur des ligues majeures. Il a terminé la saison avec un record de 17-5, terminant deuxième dans le vote AL pour la recrue de l’année derrière son futur coéquipier des Yankees, Ichiro Suzuki. Sabathia a également fait sa première apparition en postseason en 2001.

Le 23 février 2002, Sabathia a signé un contrat de quatre ans et 9,5 millions de dollars avec les Indians, qui contenait une option de club pour 2006. Au cours de la saison 2002, il est dixième dans la AL pour les strikeouts, avec 149 en 210 manches. En 2003, il a eu la dixième meilleure ERA de la AL (3,60). Il a également été nommé pour la première fois dans l’équipe des étoiles de la Ligue américaine. Sabathia a fait sa deuxième sélection All-Star d’affilée, car il a terminé la saison 2004 par une fiche de 11-10 avec une ERA de 4,12 et 139 strikeouts.

Sabathia avec les Indians en 2006

Les Indians ont pris leur option de club de 7 millions de dollars pour 2006 le 27 avril 2005 et Sabathia a signé un contrat de deux ans et 17,75 millions de dollars. En 2005, il s’est classé quatrième dans la Ligue américaine pour le nombre de retraits sur les prises/9 IP (7,37), septième pour le nombre de retraits sur les prises (161) et huitième pour le nombre de victoires (15). Il a lancé la balle rapide la plus rapide de la LA en 2005, avec une moyenne de 94,7 miles par heure.

En 2006, Sabathia a mené les ligues majeures avec six jeux complets. Il a également mené la AL pour les shutouts (2) et a été troisième pour l’ERA (3,22) et huitième pour les strikeouts (172).

Sabathia a « éclaté sur la scène nationale » en 2007, « lorsqu’il a remporté le AL Cy Young après avoir enregistré une fiche de 19-7, une ERA de 3,21, un WHIP de 1,14, 209 retraits sur les prises et un record de 241 manches lancées dans les ligues majeures et un ratio retraits sur prises de 5,56 ». Il a réalisé son 1000e strikeout en carrière le 21 mai 2007, en donnant un coup de ventilateur au joueur qui l’avait battu pour le titre de recrue de l’année : Ichiro Suzuki, des Mariners de Seattle. Il est également nommé pour la troisième fois dans l’équipe des étoiles de la Ligue américaine. Le 28 septembre, il est devenu le plus jeune lanceur à enregistrer 100 victoires en carrière depuis Greg Maddux en 1993. Le 23 octobre, Sabathia remporte le Players Choice Award du meilleur lanceur de la Ligue américaine. Ses performances de lanceur ont permis à Cleveland de remporter son premier championnat de la division centrale de la Ligue américaine depuis 2001, sa saison de débutant. Pour sa performance, il a remporté le prix Cy Young 2007 de la Ligue américaine, rejoignant Gaylord Perry comme l’un des deux seuls lanceurs des Indians de Cleveland à l’avoir jamais remporté. (Cliff Lee et Corey Kluber l’ont également remporté depuis, Kluber l’ayant remporté deux fois). Sabathia a également remporté le prix Warren Spahn décerné au meilleur lanceur gaucher des Majors. Malgré sa bonne saison régulière, Sabathia n’a pas été à la hauteur face aux Red Sox de Boston lors des séries de championnat de la Ligue américaine. En deux départs, il a fait 0-2 avec une ERA de 10,45.

Sabathia a commencé la saison 2008 à 6-8 avec une ERA de 3,83 en 18 départs. Les Indiens étant hors de la course aux séries éliminatoires, et Sabathia étant un agent libre imminent, les Indiens l’échangent.

Le 30 juillet 2008, Sabathia prend une grande annonce de 12 870 $ dans la section des sports du quotidien de Cleveland, The Plain Dealer. L’annonce, signée par Sabathia, sa femme Amber et sa famille, se lisait comme suit :

Merci pour 10 belles années …. Vous avez touché nos vies avec votre gentillesse, votre amour et votre générosité. Nous vous en sommes éternellement reconnaissants ! Cela a été un privilège et un honneur !

Sabathia avec les Indians en 2007, son année Cy Young

Sabathia a terminé son mandat avec les Indians avec 106 victoires contre 71 défaites en 237 départs, un 3.83 ERA et 1,265 WHIP, et 1 265 strikeouts en 1 528 2⁄3 manches.

Milwaukee Brewers (2008)Edit

Le 7 juillet 2008, Sabathia est échangé aux Milwaukee Brewers contre Matt LaPorta, Michael Brantley, Zach Jackson et Rob Bryson. Lors de sa conférence de presse, Sabathia a fait savoir aux membres des médias assemblés qu’il préférerait que son nom soit orthographié « CC » plutôt que « C. C. », mais que cette préférence n’était pas forte.

Le 28 septembre 2008, Sabathia a lancé une partie complète de quatre-hitter contre les Cubs lors du dernier match de la saison régulière ; les Brewers l’ont emporté, 3-1, et ont décroché la carte sauvage lorsque les Mets de New York ont perdu plus tard dans la soirée. La participation de l’équipe à la post-saison 2008 était la première depuis 1982. Sabathia a débuté le deuxième match de la NLDS contre les Phillies de Philadelphie ; il s’agissait de son quatrième départ consécutif où il a lancé avec trois jours de repos. Sabathia a cédé cinq points en 32⁄3 manches, a fait marcher le lanceur Brett Myers et a cédé un grand chelem à Shane Victorino. Les Phillies allaient remporter la Série mondiale.

Pour la saison, Sabathia a obtenu 17-10 au total avec une ERA de 2,70 en 35 départs et a retiré 251 frappeurs dans 253 manches, ce qui est le meilleur résultat de la ligue majeure, affichant 10 jeux complets (cinq blanchissages). Sabathia s’est classé sixième dans le vote pour le titre de joueur le plus utile de la LNH en 2008. Sabathia a été particulièrement dominant pendant son mandat avec Milwaukee, affichant une fiche de 11-2 en 17 départs avec une moyenne de points mérités de 1,65 et un WHIP de 1,003. Il a retiré 128 frappeurs contre seulement 25 promenades en 130 2⁄3 manches et a disputé sept matchs complets (trois blanchissages). Bien qu’il n’ait passé que la moitié de la saison dans la Ligue nationale, il a terminé cinquième dans le vote pour le prix Cy Young de la LN et sixième dans le vote pour le prix MVP de la LN (terminant comme le lanceur le mieux classé). Il a également reçu le Warren Spahn Award pour la deuxième année consécutive.

Les New York Yankees (2009-2019)Edit

Cette section nécessite des citations supplémentaires pour vérification. Veuillez aider à améliorer cet article en ajoutant des citations à des sources fiables. Le matériel non sourcé peut être contesté et supprimé. (Avril 2019) (Apprenez quand et comment supprimer ce message modèle)

2009 : Leader des gains dans les ligues majeures, joueur par excellence de la série ALCS, champion de la série mondialeEdit

CC Sabathia en 2009

Le 18 décembre, 2008, Sabathia a signé un contrat de sept ans et 161 millions de dollars avec les Yankees de New York. Il s’agit du plus gros contrat pour un lanceur dans l’histoire de la MLB à l’époque. Le 26 mars 2009, le manager Joe Girardi a annoncé que Sabathia serait le lanceur du jour d’ouverture et le lanceur de l’ouverture à domicile du nouveau Yankee Stadium. Sabathia a terminé la saison 19-8 avec une moyenne de points mérités de 3,37 (la quatrième meilleure de la Ligue américaine) et un WHIP de 1,15 sur 34 départs. Il a retiré 197 frappeurs en 230 manches de travail contre 67 marches, a donné 197 coups sûrs et seulement 18 coups de circuit, a maintenu les adversaires à une moyenne au bâton de 0,232 et a disputé deux parties complètes (dont un jeu blanc). Ses 19 victoires sont à égalité avec celles de Félix Hernández, Justin Verlander et Adam Wainwright. Il a également reçu le prix du lanceur du mois d’août 2009 dans la Ligue américaine, affichant une fiche de 5-0 en 6 départs avec une moyenne de points mérités de 2,64 et 49 retraits sur les prises en 44 1⁄3 manches. Sabathia a été particulièrement dominant après la pause des étoiles, avec une fiche de 11-2 en 15 départs, éliminant 102 frappeurs en 101 2⁄3 manches et affichant une ERA de 2,74. Les Yankees ont terminé la saison régulière avec une fiche de 103-59, la meilleure des ligues majeures.

Sabathia a remporté sa première victoire en carrière en post-saison avec les Yankees lors du premier match de l’ALDS 2009 contre les Twins du Minnesota. Il a cédé deux courses (une gagnée) en 6 2⁄3 manches avec huit strikeouts alors que les Yankees ont balayé la série en trois matchs, leur première victoire en série de post-saison depuis 2004. Sabathia a également remporté le prix du joueur le plus utile de la série de championnat de la Ligue américaine (ALCS) ; en deux départs contre les Angels d’Anaheim, il a obtenu une fiche de 2-0 avec une moyenne de points mérités de 1,13 en 16 manches, lançant huit manches d’un seul coup lors de ses deux départs. Les Yankees ont battu les Angels en six parties pour accéder à leur première Série mondiale depuis 2003.

Malgré l’absence de victoire lors de ses deux départs en Série mondiale, Sabathia a été efficace, affichant une ERA de 3,29 en 13 2⁄3 manches pour aider à mener les Yankees à une victoire en série sur les Phillies de Philadelphie, champions en titre, en six parties. Le championnat de la Série mondiale était le 27e des Yankees, leur premier dans le nouveau Yankee Stadium, leur premier depuis 2000, et le premier de la carrière de Sabathia. En cinq départs en post-saison, Sabathia a obtenu une fiche de 3-1 avec une moyenne de points mérités de 1,98 en 36 1⁄3 manches. Sabathia a terminé quatrième dans le vote du AL Cy Young Award derrière Zack Greinke, Hernández et Justin Verlander et 21e dans le vote du MVP (étant l’un des six joueurs des Yankees à recevoir des votes MVP). Il a également reçu le prix Warren Spahn pour la troisième année consécutive, devenant le premier lanceur des Yankees à le remporter depuis Andy Pettitte en 2003.

2010-2012 : Une domination continueModification

Le 4 juillet 2010, Sabathia obtient sa quatrième sélection aux All-Stars, et sa première en tant que Yankee. Au moment de la pause des étoiles, Sabathia avait une fiche de 12-3 avec une ERA de 3,09 en 131 manches (19 départs). Le 22 août, Sabathia a enregistré son 16e départ consécutif d’au moins six manches, permettant trois courses gagnées ou moins, brisant ainsi l’égalité avec Ron Guidry (pour sa saison de 1978 où il a remporté le Cy Young Award) pour la plus longue série de l’histoire de la franchise. Sa série a été interrompue lors de son départ suivant, le 28 août, où il a accordé cinq points mérités en sept manches aux White Sox de Chicago. La saison 2010 a été la première de la carrière de Sabathia au cours de laquelle il a remporté 20 matchs. Il a terminé la saison avec 21 victoires, le plus grand nombre dans les ligues majeures, contre seulement 7 défaites. En 237 2⁄3 manches lancées, Sabathia a affiché une moyenne de points mérités de 3,18 et un WHIP de 1,19, a donné 209 coups sûrs, a retiré 197 frappeurs au bâton contre 74 coups de pied, a lancé deux parties complètes et a maintenu ses adversaires à une moyenne au bâton de 0,239. 26 de ses 34 départs ont été des départs de qualité, un sommet en carrière. Les Yankees ont remporté la AL Wild Card après avoir terminé au deuxième rang de la AL East, derrière les Rays de Tampa Bay, avec une fiche de 95-67. Malgré une fiche de 2-0 en trois départs en séries éliminatoires cette année-là, Sabathia a affiché une moyenne d’efficacité de 5,63 en 16 manches, alors que les Yankees ont été défaits en six parties par les Rangers du Texas dans la série ALCS. Il a terminé troisième dans le vote du AL Cy Young Award derrière Félix Hernández et David Price, ainsi que 13e dans le vote du MVP.

Pendant la saison morte, Sabathia a été diagnostiqué avec un ménisque déchiré dans son genou droit, nécessitant une chirurgie arthroscopique effectuée par le Dr Christopher Ahmad pour réparer. Sabathia a commencé une thérapie immédiatement après l’opération et a repris sa routine régulière en vue de l’entraînement de printemps après trois à six semaines. Il a perdu du poids dans le but de prévenir de futurs problèmes avec son genou.

En 2011, Sabathia a été le démarreur de la journée d’ouverture pour les Yankees pour la troisième année consécutive. Sabathia a été nommé à son cinquième match des étoiles en carrière, remplaçant James Shields sur la liste ; cependant, il a choisi de lancer le dimanche avant le match des étoiles et sa place sur la liste active a été donnée à Alexi Ogando. Lors de son dernier départ avant la pause des étoiles, Sabathia a lancé un jeu complet, quatre coups sûrs contre les Rays au Yankees Stadium, son premier à domicile depuis qu’il a rejoint les Yankees. Il a retiré neuf coups sûrs et n’a marché qu’une fois, surclassant Shields, et les Yankees ont battu les Rays 1-0. Il est devenu le premier lanceur des Yankees à avoir 13 victoires avant la pause des étoiles depuis Andy Pettitte en 1996, et son ERA de 2,72 était le plus bas ERA d’un lanceur des Yankees dans la première moitié de la saison depuis David Cone en 1999. Le 26 juillet 2011, Sabathia a réalisé un match parfait pendant 6 1⁄3 manches contre les Mariners de Seattle, retirant les 19 premiers frappeurs qu’il a affrontés dans un match interrompu deux fois en raison de la pluie. Il a fini par retirer 14 frappeurs en sept manches (établissant un record en carrière) et a lancé un match parfait combiné. Pour sa performance en juillet 2011 (une fiche de 4-1 en 5 départs avec une ERA de 0,92, un seul coup de circuit permis, 50 retraits sur des prises en 39 manches et une moyenne de frappe de .140 contre), Sabathia a été nommé lanceur du mois dans la Ligue américaine, son cinquième titre de lanceur du mois en carrière et le deuxième avec les Yankees. Sabathia a enregistré son 2 000e retrait sur des prises en carrière le 10 septembre 2011, contre Torii Hunter des Angels de Los Angeles dans une défaite de 6-0 des Yankees.

Sur 33 départs en 2011, Sabathia a présenté une fiche de 19-8, une ERA de 3,00 et un WHIP de 1,23. Sur 237 1⁄3 manches, il a retiré 230 frappeurs contre 61 marches (bons pour 8,72 K/9 et 3,72 K/BB), a maintenu les frappeurs à une moyenne au bâton de .255, a lancé trois parties complètes (un jeu blanc), a réalisé 22 départs de qualité et n’a cédé que 17 coups de circuit pour un taux plus bas en carrière de 0,64 coup de circuit par neuf manches. Ses 230 strikeouts constituent le troisième plus grand nombre de strikeouts en une saison dans l’histoire de la franchise, le plus grand nombre depuis le record de 248 strikeouts de Ron Guidry en 1978, et le deuxième plus grand nombre dans la Ligue américaine derrière les 250 strikeouts de Justin Verlander. Sabathia est également devenu le premier lanceur des Yankees à retirer plus de 200 frappeurs en une saison depuis Randy Johnson en 2005, ainsi que le premier lanceur des Yankees à se classer parmi les deux premiers de la Ligue américaine en termes de retraits au bâton depuis Johnson la même année. Les Yankees remportent une fois de plus la Ligue américaine de l’Est avec une fiche de 97-65, mais Sabathia éprouve des difficultés lors des SDAL, affichant une moyenne d’efficacité de 6,23 en 8 2⁄3 manches en trois apparitions (deux départs) alors que les Yankees sont défaits par les Tigers de Détroit en cinq parties. Sabathia a une fois de plus terminé au quatrième rang du vote AL Cy Young, se plaçant derrière Verlander (qui a remporté les prix Cy Young, Triple Crown et MVP), Jered Weaver et Shields, ainsi qu’au 14e rang du vote MVP.

Bien que son contrat avec les Yankees lui permette de se retirer et de devenir agent libre après la saison 2011, Sabathia a déclaré qu’il n’avait aucune intention de se retirer de son contrat. Le 31 octobre 2011, Sabathia a annoncé qu’il avait signé une prolongation de contrat avec les Yankees. La prolongation de contrat ajoutait une saison (2016) au contrat de Sabathia et prévoyait qu’il serait payé 25 millions de dollars cette saison-là. En outre, la prolongation prévoyait une option d’acquisition dans laquelle Sabathia serait payé 25 millions de dollars pour la saison 2017, à moins que les Yankees n’exercent un rachat de 5 millions de dollars en raison de problèmes avec l’épaule gauche de Sabathia. Sabathia a terminé quatrième dans le vote Cy Young après la saison 2011.

Sabathia a mal commencé la saison 2012, permettant un grand chelem par Carlos Peña dans sa première manche de travail le jour d’ouverture contre les Rays de Tampa Bay. Il s’est toutefois repris, affichant une fiche de 9-3 et une moyenne d’efficacité de 3,55 à ses 16 premiers départs. Le 18 juin, il a disputé un match complet contre les Braves d’Atlanta, accordant deux courses et une marche tout en retirant dix coups sûrs. Il s’agit du 34e match complet de Sabathia en carrière et du huitième en tant que Yankee. Sabathia a été nommé sur la liste des étoiles pour la troisième saison consécutive et pour la sixième fois de sa carrière, mais il n’a pas pu y participer car il a été placé sur la liste des invalides le 27 juin en raison d’un claquage de l’abducteur. Sabathia a été de nouveau placé sur la liste des invalides le 11 août en raison d’une douleur au coude gauche, mais il est revenu le 24 août contre les Indians de Cleveland. Il a terminé l’année en force après son retour de blessure, affichant une ERA de 2,93 au cours de ses huit derniers départs (malgré une fiche moyenne de 3-3), sortant 57 joueurs en 58 1⁄3 manches contre neuf marches et limitant les adversaires à une moyenne au bâton de .215. Bien qu’il n’ait effectué que 28 départs lors de la saison 2012, Sabathia a atteint le palier des 200+ manches lancées pour la sixième année consécutive (et la septième au total). En plus d’un dossier de 15 victoires et 6 défaites avec une ERA de 3,38 et un WHIP de 1,14, Sabathia a donné 184 coups sûrs en exactement 200 manches, a retiré 197 frappeurs contre seulement 44 marches (son ratio de 4,48 retraits sur marches est le meilleur de tous les partants de la Ligue américaine et son taux de 1,98 BB/9 est son plus bas depuis sa saison de gain du Cy Young en 2007), a lancé deux parties complètes et a gardé les frappeurs à une moyenne de .238. Sur ses 28 départs, 19 ont été de qualité. Les Yankees ont remporté l’AL East pour la troisième fois en quatre ans avec une fiche de 95-67, la meilleure de la Ligue américaine.

Sabathia au lancer lors du cinquième match de la AL Division Series 2012

Dans la American League Division Series 2012, Sabathia a dominé, remportant le premier et le cinquième match (décisif) contre les Orioles de Baltimore. Après avoir lancé 8 2⁄3 manches et n’avoir cédé que deux points mérités lors d’une victoire à Camden Yards lors du premier match, Sabathia a lancé son premier match complet de post-saison en carrière lors du cinquième match, n’accordant qu’un point, quatre coups sûrs, deux promenades et retirant neuf coups sûrs alors que les Yankees ont battu les Orioles en cinq matchs. Cependant, Sabathia a perdu le quatrième match de l’ALCS 2012 (en lançant sur un jour de repos supplémentaire), permettant six courses (cinq gagnées) en 3 2⁄3 manches aux Tigers de Détroit, alors que les Yankees, qui avaient déjà perdu Derek Jeter pour le reste de la post-saison lors du premier match en raison d’une fracture de la cheville, ont été balayés en quatre matchs. Le 25 octobre 2012, Sabathia a subi une chirurgie arthroscopique au coude gauche pour enlever une éperon osseux qui l’affectait depuis son passage à Cleveland. Malgré l’éperon osseux, les résultats de Sabathia au cours de ses quatre premières années avec les Yankees ont été excellents, affichant une fiche de 74-29 avec une ERA de 3,22 et un WHIP de 1.18 WHIP, il a lancé 905 manches au cours de 129 départs (dont 88 de qualité), neuf parties complètes, retiré 821 frappeurs contre 246 promenades et cédé seulement 820 coups sûrs et 77 coups de circuit (ce qui équivaut à une moyenne saisonnière de 32 départs (22 de qualité), 18 victoires, 226 manches lancées, cédant 205 coups sûrs et 62 promenades, inscrivant 205 retraits sur des prises, cédant 19 coups de circuit et affichant des taux de 0.77 HR/9, 2,45 BB/9, 8,16 K/9, 3,34 K/BB et une moyenne de frappe de l’adversaire de .241).

2015 : Saisons de lutteEdit

En 2013, Sabathia a effectué son huitième départ consécutif le jour de l’ouverture (et le cinquième pour les Yankees) le 1er avril dans une défaite de 8-2 contre les Red Sox de Boston. Le 3 juillet, Sabathia a remporté sa 200e victoire en carrière contre les Twins du Minnesota. Sa saison s’est terminée prématurément en raison d’une entorse à l’ischio-jambier. Il a terminé avec une fiche de 14-13 et une ERA de 4,78 en 32 départs, alors la plus mauvaise de sa carrière.

Sabathia en juillet 2014 lors d’une apparition de réhabilitation en ligue mineure

Sabathia a perdu 40 livres (18 kg) en 2013 et est arrivé à l’entraînement de printemps en 2014 en pesant 275 livres (125 kg). Il a admis avoir suivi un régime choc après qu’un de ses cousins soit décédé d’une maladie cardiaque en décembre 2012. Sa saison a été plombée par des difficultés au niveau du genou droit. Le 16 juillet, il a été annoncé que sa saison était terminée. En seulement huit départs, Sabathia a connu une fiche de 3-4 avec un ERA de 5,28. Il a subi une opération du genou le 23 juillet.

En 2015, Sabathia s’est présenté à l’entraînement de printemps en pesant 305 livres (138 kg), car il croyait que son poids réduit avait contribué à sa mauvaise saison 2014, écourtée par des blessures. Au cours d’un match contre les Angels le 7 juin 2015, Sabathia a enregistré son 2 500e strikeout en carrière, devenant ainsi le 31e lanceur de l’histoire de la MLB à atteindre ce jalon.

Sabathia est allé sur la liste des invalides le 23 août 2015, avec une douleur au genou droit. Il avait une fiche de 4-9 avec une ERA de 5,27 en 24 matchs commencés à ce moment-là. Il est revenu chez les Yankees le 9 septembre avec une attelle au genou. Il a présenté une moyenne de points mérités de 2,17 en cinq départs après son retour, notamment en remportant le match qui a permis aux Yankees de se qualifier pour les séries éliminatoires de la Ligue américaine de 2015. Cependant, il a manqué ce match après s’être inscrit dans un centre de réhabilitation pour alcooliques ; les Yankees ont perdu contre les Astros de Houston. Sabathia a terminé la saison avec une fiche de 6-10 en 29 départs avec une ERA de 4,73 en 167 1⁄3 manches.

2016-2019 : Résurgence en fin de carrièreEdit

Sabathia en septembre 2016

La saison 2016 a été une saison d’amélioration pour Sabathia. Le 9 avril 2016, Sabathia a récolté la victoire à ses débuts de saison après avoir limité les Tigers de Détroit à trois points mérités en six manches. Le 6 mai, Sabathia a été placé sur la liste des invalides de 15 jours en raison d’une entorse à l’aine gauche. Le 20 mai, Sabathia a enregistré sa 100e victoire en tant que Yankee lors d’une victoire de 8-3 sur les Athletics d’Oakland, après six manches, une seule course et huit retraits au bâton. Ayant effectué 30 départs en 2016, Sabathia a terminé 9-12 avec une ERA de 3,91 en 179 2⁄3 manches (16 départs de qualité) avec 152 retraits au bâton et un WHIP de 1,32. L’amélioration de Sabathia en 2016 a été créditée, en partie, à son utilisation continue d’une attelle de genou efficace. Le 11 octobre, Sabathia a subi une intervention chirurgicale de routine sur son genou droit. Les Yankees n’ont pas participé à la post-saison 2016.

Sabathia en 2017

Sabathia a connu une renaissance de sa carrière en 2017, passant avec succès du statut de lanceur qui s’appuyait sur la puissance et la vélocité à celui de lanceur qui s’appuyait sur le commandement et le contrôle précis. Le 13 juin, Sabathia s’est blessé à l’ischio-jambier gauche ; il a été placé sur la liste des invalides. Il est revenu le 4 juillet pour affronter les Blue Jays de Toronto au Yankee Stadium. Le 1er août, Sabathia a effectué son 500e départ en carrière, dans une défaite contre les Tigres de Détroit. Le 8 août, il a été retiré d’un match après la troisième manche après avoir ressenti une douleur au genou droit qu’il avait réparé chirurgicalement ; il a ensuite été placé sur la liste d’invalidité de 10 jours. Après son retour de la liste d’invalidité le 19 août, il a enregistré une fiche de 5-0 au cours de ses huit derniers départs, aidant ainsi les Yankees à décrocher une place pour la carte sauvage. Sabathia a terminé la saison 2017 avec 14-5, une ERA de 3,69, 120 retraits sur les prises et un WHIP de 1,27 en 148 2⁄3 manches (27 départs).

Dans les séries éliminatoires de 2017, Sabathia a commencé les matchs deux et cinq des ALDS contre les Indians de Cleveland. Dans le deuxième match, il a cédé deux courses gagnées en 5 1⁄3 manches d’une défaite des Yankees. Dans le cinquième match, il a éliminé neuf frappeurs en 4 1⁄3 manches, et les Yankees ont gagné, se qualifiant pour l’ALCS pour la première fois depuis 2012. Sabathia a débuté le troisième match de l’ALCS contre les Astros de Houston, remportant la victoire après avoir lancé six manches sans coupure et n’ayant permis que trois coups sûrs. Sabathia a également débuté le septième match de la série ALCS ; il a subi la défaite alors que les Astros ont battu les Yankees 4 à 0, remportant ainsi la série en sept parties. Les Astros ont ensuite remporté la Série mondiale 2017.

Sabathia en juillet 2018

Sabathia a re-signé avec les Yankees sur un contrat d’un an pour 10 millions de dollars pour la saison 2018. Le 12 juin 2018, Sabathia a enregistré son 1 500e strikeout en tant que Yankee lors d’une victoire 3-0 contre les Nationals de Washington, rejoignant Andy Pettitte, Whitey Ford, Ron Guidry et Red Ruffing sur la liste des lanceurs ayant effectué 1 500 strikeouts en tant que Yankees. Le 13 août, Sabathia est retourné sur la liste des invalides en raison d’une inflammation du genou droit. Sabathia a été expulsé le 27 septembre 2018 pour avoir frappé intentionnellement le receveur des Rays Jesús Sucre avec un lancer ; Andrew Kittredge des Rays avait auparavant lancé à la tête du Yankee Austin Romine en représailles pour Sabathia qui avait frappé Jake Bauers des Rays au bras plus tôt dans le match. Sabathia a reçu une suspension de cinq matchs pour avoir lancé sur Sucre, à purger en 2019. Il a terminé la saison avec un dossier de 9-7 et une ERA de 3,65.

Les Yankees ont battu les Athletics d’Oakland dans le match de carte sauvage de la Ligue américaine 2018 pour se qualifier pour les séries de division de la Ligue américaine 2018 contre les Red Sox rivaux de Boston. Sabathia a débuté le quatrième match des ALDS et a subi la défaite, cédant trois points en trois manches. Les Red Sox ont remporté le match, 4-3, pour battre les Yankees trois matchs à un. Les Red Sox ont ensuite remporté la Série mondiale 2018.

Le 7 novembre 2018, Sabathia a re-signé avec les Yankees sur un contrat d’un an pour 8 millions de dollars. Sabathia a été autorisé à commencer à s’entraîner en janvier 2019 après une procédure de décembre 2018 visant à insérer un stent dans son cœur. Le 16 février 2019, il a annoncé que 2019 serait sa dernière saison.

2019 : Dernière saisonModifié

Sabathia a commencé la saison 2019 sur la liste des blessés de 10 jours alors qu’il continuait à se remettre de sa chirurgie cardiaque. Il a fait ses débuts dans les ligues majeures en 2019 le 13 avril, lançant cinq manches de baseball sans coup sûr dans une victoire de 4-0 sur les White Sox de Chicago. Le 30 avril 2019, il a enregistré son 3 000e strikeout contre John Ryan Murphy des Diamondbacks de l’Arizona, devenant ainsi seulement le troisième lanceur gaucher à enregistrer 3 000 strikeouts. Sabathia a été placé sur la liste des blessés de 10 jours le 23 mai en raison d’une inflammation du genou droit. Il a reçu une injection de cortisone pour traiter la douleur, et a été informé qu’il aurait besoin d’une opération de remplacement du genou après la fin de sa carrière de baseball. Le 19 juin, il a enregistré sa 250e victoire en carrière lors d’une victoire 12-1 sur les Rays de Tampa Bay. Sabathia a lancé six manches, retiré sept joueurs et cédé un point. Sabathia a accepté une invitation à participer au All Star Game 2019 de la MLB à Cleveland pour lancer la première balle cérémoniale ; pendant le match, il a rendu visite au fermeur des Yankees, Aroldis Chapman. Le 28 juillet, Sabathia s’est à nouveau inscrit sur la liste des blessés de 10 jours en raison de la même blessure au genou. Le 31 août, Sabathia a été placé sur la liste des blessés de 10 jours pour la troisième fois en 2019. Le 18 septembre, il a fait sa dernière apparition en tant que lanceur au Yankee Stadium en saison régulière, recevant une ovation de la part de la foule locale. Il a terminé la saison avec une fiche de 5-8 et une moyenne de points mérités de 4,95 en 23 matchs. Au cours de son mandat chez les Yankees, il a présenté une fiche de 134-88 et une moyenne de points acquis de 3,80.

Sabathia n’a pas été nommé sur la liste des 25 joueurs des Yankees pour la série de division de la Ligue américaine de 2019 contre les Twins du Minnesota. Cependant, il a ensuite été activé sur la liste des Yankees pour la série de championnat 2019 de la Ligue américaine contre les Astros de Houston, en tant que releveur. Sabathia a lancé dans la huitième manche du quatrième match de la série de championnat de la Ligue américaine. Il a lancé 20 fois, a retiré deux frappeurs avec un retrait sur la ligne, un frappeur touché et un retrait sur vol, mais n’a pas pu terminer la manche en raison d’un malaise. Le lendemain, les Yankees ont retiré Sabathia de leur liste de joueurs en raison d’une subluxation de l’épaule gauche et l’ont remplacé par Ben Heller. Cette décision a rendu Sabathia inéligible pour lancer dans la série mondiale si les Yankees avaient avancé. Sabathia a déclaré aux médias que sa sortie du jeu lors de sa dernière saison annoncée était « plutôt appropriée. J’ai lancé jusqu’à ce que je ne puisse plus. »

Le 21 octobre 2019, Sabathia a officiellement annoncé sa retraite du baseball avec le message suivant sur Twitter : « Tout a commencé à Vallejo, CA, dans l’arrière-cour de ma grand-mère en lançant des pamplemousses sur une chaise pliante. Je n’aurais jamais pu imaginer à quel point ce jeu a compté pour moi depuis. À travers les hauts et les bas, le baseball a toujours été ma maison. De Cleveland à Milwaukee, en passant par New York et partout ailleurs, je suis si reconnaissant d’avoir vécu ce voyage avec chaque coéquipier, passé et présent. Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est être un bon coéquipier et gagner. Je suis tellement fier de l’équipe de cette année, nous nous sommes battus jusqu’à la fin. Je vous aime tous ! Ça va me manquer d’aller sur le monticule et de participer à la compétition, mais il est temps de faire ses adieux. Merci, Baseball. » Sabathia a terminé son mandat de onze ans avec les Yankees avec 134 victoires contre 88 défaites (un pourcentage de victoire de .604) en 307 matchs (306 départs), une ERA de 3,81 et un WHIP de 1,272, et 1 700 strikeouts en 1 918 manches lancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *