Le cycle de réponse sexuelle humaine : Preuves d’imagerie cérébrale reliant le sexe à d’autres plaisirs

Le comportement sexuel est essentiel à la survie de l’espèce, mais on en sait comparativement peu sur les mécanismes neuronaux du cerveau humain. Nous passons ici systématiquement en revue la littérature existante en imagerie cérébrale humaine sur le comportement sexuel et montrons que la neuroanatomie fonctionnelle du comportement sexuel est comparable à celle impliquée dans le traitement d’autres stimuli gratifiants. Le comportement sexuel suit clairement les principes établis et les phases de l’envie, du goût et de la satiété qui interviennent dans le cycle du plaisir des autres récompenses. Les études ont mis en évidence les réseaux cérébraux impliqués dans le désir sexuel ou la motivation/anticipation, ainsi que dans le goût sexuel ou l’excitation/consommation, alors qu’il existe très peu de données sur la satiété sexuelle ou la période réfractaire post-orgasmique. Le comportement sexuel humain interagit également avec d’autres plaisirs, notamment l’interaction sociale et les états d’excitation élevée. Nous examinons les modifications des réseaux cérébraux sous-jacents qui soutiennent le comportement sexuel dans le contexte du cycle du plaisir, les modifications de ce cycle au cours de la vie d’un individu et les interactions entre eux. Dans l’ensemble, les données montrent clairement que la neuroanatomie fonctionnelle du sexe est très similaire à celle des autres plaisirs et qu’il est peu probable qu’il y ait quelque chose de spécial dans les mécanismes et les réseaux cérébraux qui sous-tendent le sexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *