Manger la nuit fait-il grossir ?

Certains médias affirment que manger la nuit fait prendre du poids, d’autres disent que cela n’a aucun effet sur le poids corporel. Alors qui a raison ?

Tout d’abord, il est important de rappeler qu’une prise de poids corporel ne se produit que lorsqu’il y a un changement dans les calories consommées ou les calories brûlées. Une calorie est une calorie, mais il existe des conditions dans lesquelles les calories alimentaires pourraient influencer votre tendance à prendre du poids ou à en perdre. Par exemple, on sait que différents aliments ont une capacité différente à vous faire sentir rassasié, ce qui peut influencer vos choix alimentaires plus tard dans la journée et, en fin de compte, influencer votre apport calorique total.

Si vous vous sentez rassasié, vous êtes moins susceptible de grignoter. Il a été démontré que les repas riches en protéines au petit-déjeuner réduisent les envies de nourriture et aident à réduire le grignotage plus tard dans la journée. Un repas riche en protéines déclenche une libération de dopamine, un neurotransmetteur qui stimule les sentiments de récompense. La réponse de récompense est une partie importante de l’alimentation car elle aide à réguler la quantité de nourriture que vous mangez.

Un petit-déjeuner riche en protéines peut vous aider à vous sentir rassasié plus longtemps. MSPhotographic/.com

Aussi, le moment où vous mangez peut influencer votre envie d’être physiquement actif. Si vous avez un dîner copieux, vous risquez de vous sentir alourdi et moins motivé pour être actif, ce qui réduit vos chances de brûler des calories.

Manger tard le soir est lié à la prise de poids et à l’obésité, alors que la recherche montre que prendre un petit-déjeuner est lié à un risque plus faible d’obésité. Cela soutient la théorie selon laquelle il vaut mieux prendre son repas principal plus tôt que plus tard. Mais cela n’est pas vrai pour tous les types de petit-déjeuner. Dans une étude, les personnes qui mangeaient de la viande ou des œufs au petit-déjeuner (ou les deux) étaient nettement plus susceptibles d’avoir un indice de masse corporelle plus élevé que les personnes qui mangeaient des céréales ou du pain au petit-déjeuner. Tous les petits déjeuners ne sont pas créés égaux.

Différentes cultures ont des approches différentes des habitudes alimentaires, par exemple en Espagne, un repas de midi plus important est commun, suivi d’une sieste l’après-midi et de tapas (petites assiettes de nourriture) le soir. Des recherches menées par l’Université de Murcie en Espagne montrent que les femmes en surpoids qui consommaient davantage à l’heure du déjeuner ont perdu plus de poids que celles qui prenaient un repas du soir plus copieux, soulignant que les changements dans le moment des repas peuvent influencer l’obésité et le succès de la thérapie de perte de poids.

Le petit-déjeuner est-il un café sur le pouce ou un full English assis – ou le sautez-vous complètement ? Si vous n’avez pas l’habitude de prendre un petit-déjeuner, le simple fait de l’ajouter n’entraînera pas nécessairement une perte de poids spontanée. Des recherches menées sur des adultes obèses montrent que certaines personnes prennent même du poids lorsqu’elles le font. Nous avons besoin de plus de recherches pour comprendre si des petits-déjeuners de composition spécifique (riche en fibres ou riche en protéines) pourraient améliorer la gestion du poids, et pour comprendre les mécanismes qui le permettraient le mieux.

Pour l’instant, l’idée que prendre un petit-déjeuner est associé à un risque plus faible d’obésité et que manger tard est lié à l’obésité n’est pas concluante car les preuves proviennent d’études observationnelles, qui ne peuvent pas montrer la cause et l’effet. Ainsi, pour les personnes qui prennent un petit-déjeuner, il est possible que des facteurs liés au mode de vie qui n’ont pas été pris en compte dans ces études, comme l’activité physique ou le tabagisme, puissent expliquer les résultats. Nous avons besoin de plus de preuves avant de pouvoir soutenir ou rejeter l’idée que le moment de l’alimentation est important pour le poids corporel et la santé.

Alouette ou hibou ?

Alors, comment pouvons-nous évaluer ces affirmations sur le moment de manger ? En fait, la vérité est qu’un message de régime ne convient pas à tout le monde. Certaines personnes parviendront mieux à contrôler leur poids corporel avec un gros petit-déjeuner et d’autres avec un gros repas du soir. Vous pouvez évaluer votre propre biais biologique.

Etes-vous un hibou ou une alouette ? Connaître votre propre tendance à vous sentir alerte et énergique – votre « chronotype » – peut vous aider à planifier vos habitudes alimentaires, de travail et de sommeil. Il existe des quiz en ligne pour savoir si vous êtes un lève-tôt ou un oiseau de nuit.

Lorsque nous comprendrons mieux cette interaction entre l’heure de la journée et le métabolisme, nous pourrons donner des conseils diététiques plus précis à l’individu, qui ne sont pas seulement liés à la composition nutritionnelle, mais aussi à l’heure des repas. Mais d’abord, nous avons besoin de plus de recherches sur la chrono-nutrition (heure de l’alimentation liée au rythme circadien) pour combler certaines lacunes dans nos connaissances.

Plus d’articles fondés sur des preuves concernant les régimes alimentaires :

  • Est-ce qu’on devient diabétique en mangeant trop de sucre ?

  • Basse teneur en glucides, paléo ou jeûne – quel régime est le meilleur ?

  • Pourquoi les régimes fréquents font prendre du poids – et ce qu’il faut faire pour y remédier

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *