Que symbolise un saule ?

L’association du saule pleureur avec la lune vient de l’influence lunaire sur l’eau, notamment les marées. À croissance rapide et à longue durée de vie, le saule pleureur est omniprésent dans les cimetières, où sa forme tombante rappelle celle d’un humain en deuil. Les propriétés régénératrices du saule, associées à la vie éternelle, font qu’il peut être reproduit en plantant une brindille dans un sol humide. Le saule est associé au renouveau, à la croissance, à la vitalité et à l’immortalité dans des pays allant de l’Angleterre à la Chine. Le lien chrétien entre la mort et les saules proviendrait du psaume 137, qui fait référence aux saules et au chagrin.

Les propriétés antidouleur de l’acide salicylique ont été documentées dans la littérature grecque dès 500 avant J.-C. Les Amérindiens mâchaient de l’écorce de saule pour soulager la douleur, la fièvre, les rhumatismes et les inflammations. Le saule figure dans la littérature pour enfants, notamment dans « Sous le saule » de Hans Christian Andersen et « Le vent dans les saules » de Kenneth Grahame, comme une source de beauté rustique et de sagesse ancienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *