Serpent à collier

Vénin / Morsure

Bien que les serpents à collier n’aient pas de véritable glande à venin, ils ont une structure similaire appelée glande de Duvernoy qui produit une salive toxique. Les serpents à collier sont donc bien légèrement venimeux, leur salive contient un venin léger, que ce type de serpents utilise pour les aider à paralyser et à soumettre leurs proies.
Ils injectent leur venin à travers les dents élargies et canalisées situées dans leur mâchoire supérieure, qui, chez la plupart des sous-espèces, sont situées à l’arrière de leur bouche. Le système d’administration n’est pas aussi évolué que celui des « vrais » serpents venimeux comme les vipères à fosse, ils doivent donc mâcher la proie pour injecter le venin.
De plus, leur venin a évolué vers les besoins alimentaires du serpent ils montrent rarement de l’agressivité contre les prédateurs plus grands indiquant que le venin n’est pas utilisé comme une mesure défensive. Leur venin est considéré comme totalement inoffensif pour les humains et les serpents à collier sont donc considérés comme inoffensifs.
Diète / Alimentation

Le serpent à collier se nourrit d’une variété d’animaux tels que des lézards, des grenouilles, des limaces, de minuscules salamandres, des insectes, des vers de terre et des serpents plus petits.
Ces serpents sont des constricteurs, enroulant leur corps autour de la proie et serrant combiné avec un venin léger trouvé dans leur salive pour soumettre leur proie.
Reproduction
En général, le serpent à collier s’accouple au printemps, mais certaines sous-espèces peuvent s’accoupler à l’automne. Les femelles utilisent des phéromones sécrétées par leur peau pour attirer les mâles. Pour pondre leurs œufs, les femelles choisissent généralement des endroits où le sol est meuble et aéré, sous un rocher ou dans des rondins en décomposition, et il est fréquent que cette espèce utilise des nids communs.
Les femelles pondent 3 à 10 œufs au début de l’été et après une période d’incubation de 5 à 8 semaines, les œufs éclosent en août ou septembre. Les œufs sont blancs avec des extrémités jaunes contrastantes avec environ 1 pouce de longueur et une forme allongée.
Les jeunes mesurent environ 3,5 à 5,5 pouces (9 à 14 cm) de longueur et ressemblent aux serpents adultes mais ont une coloration dorsale plus sombre. Après l’éclosion, les serpents juvéniles sont capables de se débrouiller seuls sans avoir besoin des soins de leurs parents. Les serpents mâles et femelles atteignent généralement leur maturité reproductive lorsqu’ils ont environ 3 ans.
Conservation / Menaces
Les serpents à collier sont classés dans la catégorie « Préoccupation mineure » compte tenu de la taille de leur population et d’un certain nombre de sous-populations ainsi que de sa très grande zone d’occupation. L’espèce est également présente dans plusieurs parcs nationaux et autres zones protégées.
Il n’y a pas de menaces majeures perçues pour l’espèce dans son ensemble, cependant, certaines populations locales ont disparu ou sont en déclin en raison de la destruction de l’habitat.

Les serpents à collier sont une espèce à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *